Conseil

Consultation sociale et conseil en matière d’habitat

Consulatation sociale

Conseils portant sur l’AI, les prestations complémentaires, l’allocation pour impotent, le mandat pour cause d’inaptiude etc.

Lorsqu’on est confronté au diagnostic SLA, de nombreuses questions se posent aux personnes touchées et à leurs proches qui doivent ainsi faire face à d’importants défis. Notre service de consultation sociale vous apporte son soutien pour régler tous les points en lien avec la SLA. Une assistante sociale qualifiée conseille la personne atteinte de la maladie et sa famille afin d‘alléger la charge que représente une telle situation. Notre service propose des solutions concrètes en informant en détail sur les droits en matière d’assurances sociales (AI, prestations complémentaires, allocation pour impotent, etc.) et sur d’autres aspects tels que finances, mandat pour cause d’inaptitude, directives anticipées de la personne atteinte et conditions d’habitation. Au besoin, nous renvoyons les personnes qui viennent nous consulter à d’autres professionnels ou organisations spécialisées.

La consultation est gratuite. Chaque entretien est soumis au secret professionnel. Les contacts avec des offices et d’autres personnes compétentes ne sont établis qu’avec le consentement et à la demande de l’intéressé.

Le service de consultation sociale assiste dans les domaines suivants :

  • Entretiens de vive voix avec des personnes touchées et leurs proches vivant des situations pesantes
  • Conseils budgétaires
  • Droits en matière d’assurances sociales (AI, AVS, prestations complémentaires, allocation pour impotent)
  • Mandat pour cause d’inaptitude et directives anticipées du patient
  • Mise en relation avec des professionnels et organisations spécialisées
  • Possibilités d’aide financière directe
  • Conditions et formes d’habitation

Conseils au sujet de la situation d’habitation

Participation aux coûts d’une étude préliminaire réalisée sur place par la FSCMA (Fédération suisse de consultation en moyens auxiliaires pour personnes handicapées et âgées) pour les personnes atteintes en âge AVS

Pour les personnes atteintes de SLA, un logement sans barrières est une condition sine qua non pour vivre le plus longtemps possible en jouissant d’une indépendance maximale. La liberté de mouvement peut être favorisée par différentes adaptations et divers moyens auxiliaires dont par exemple des rampes, des ascenseurs d’escalier ou sièges monte-escaliers, des fauteuils roulants de douche, des poignées et barres d’appui et des modifications architecturales dans la salle de bains.

Précédant les travaux de transformation, une étude par des conseillers-spécialistes peut prévenir des investissements erronés. La FSCMA propose des conseils payants et indépendants par des personnes compétentes au sujet de la situation d’habitation et des moyens auxiliaires spécifiques qui peuvent en partie également être obtenus auprès du dépôt de l’Association SLA Suisse.

Qui effectue la visite ?

Un spécialiste de la FSCMA vient chez vous pour vous conseiller de manière indépendante et compétente sur votre situation d’habitation et les moyens auxiliaires spécifiques.

Quelle est la durée et quels sont les coûts d’une telle visite ?

Un entretien-conseil à domicile dure généralement entre une et trois heures, facturées CHF 126 chacune, y compris le temps de déplacement. S’y ajoutent les frais de CHF 0.80/km pour le déplacement du site FSCMA le plus proche à votre domicile et retour. Cette prestation n’inclut pas l’établissement d’un rapport écrit.

Quels coûts sont assumés par l’Association SLA Suisse ?                                       

Pour une visite unique d’un spécialiste de la FSCMA au domicile, l’Association SLA Suisse prend en charge au maximum le montant suivant sur les honoraires facturés par la FSCMA pour ses conseils en matière d’adaptation du logement et de moyens auxiliaires spécifiques : CHF 400 pour les membres et CHF 300 pour les non-membres.

Qui peut bénéficier de cette prise en charge des frais de conseil ?

Les personnes atteintes en âge AVS peuvent prétendre une seule fois à cette participation aux coûts. Le montant est accordé indépendamment de la situation financière de la personne bénéficiant de la prestation.

Les personnes atteintes n’ayant pas encore atteint l’âge AVS ont droit à une couverture des coûts de cette prestation par l’AI. À cet effet, les personnes concernées voudront bien s’adresser à leur office AI régional ou directement à la FSCMA.

Je souhaite la visite d’un spécialiste de la FSCMA à mon domicile pour me conseiller au sujet de ma situation d’habitation et des moyens auxiliaires spécifiques.

Demander une consultation