«On ne connaît ses limites qu’au moment où on les atteints.»

Le rapport annuel 2020 est sorti.
Il vous fait découvrir nos activités et nos offres et lève le voile sur la vie de personnes atteintes de la maladie.

Timothy Holman: «On ne connaît ses limites qu’au moment où on les atteints.»
Comment une personne atteinte de SLA et ses proches gèrent-t-ils leur quotidien? Nous vous rapportons le parcours de Timothy Holman et de sa famille.

> Rapport annuel 2020
> Rapport annuels des années préceédentes

Réédition de la brochure destinée aux personnes atteintes et à leurs proches

Un diagnostic de SLA provoque de vives réactions chez celui qui le reçoit. Comme de l’affliction, de la colère ou de la résignation. Il suscite aussi l’incompréhension : se savoir condamné et n’avoir que quelques années à vivre. Néanmoins, les personnes touchées peuvent retrouver leur joie de vivre au bout d’un certain temps. Et cela plus souvent qu’elles ne le pensent. La brochure rééditée renseigne sur le tableau clinique et les offres de l’Association SLA Suisse. Et incite à réfléchir sur des questions pouvant se poser au quotidien.

> Brochure SLA (PDF, 1 MB)
Informazioni per persone affette da sclerosi laterale amiotrofica (SLA), per i loro familiari e amici (PDF, 1 MB)
> Pour commander la brochure : info@sla-suisse.ch

Les enfants et jeunes aidants – une réalité méconnue

Les enfants et jeunes qui s’occupent de proches malades assument des tâches d’adulte : ils assistent le père atteint d’une maladie lors des soins corporels, encadrent leurs frères et sœurs cadets et font les courses. L’Association SLA Suisse s’adresse désormais aux jeunes aidants, appelés « young carers ». Pour marquer le début de sa campagne, elle a édité une bande dessinée destinée aux enfants de sept à douze ans.

> Offre pour les enfants et adolescents

Journée des malades 2021

Renforcer notre résistance mentale
La «Journée des malades» se déroulera dans toute la Suisse le dimanche 7 mars 2021. Des manifestations et des actions seront organisées sur le thème «Vulnérable mais combatif». A cette occasion, nous voulons montrer que les maladies et les handicaps ne constituent pas seulement une limitation physique, mais qu’ils influencent notre psychisme. La charge psychologique d’une maladie, ou d’une crise comme celle du coronavirus, est variable d’une personne à l’autre.

Le Conseil fédéral publie un rapport sur les maladies rares

En Suisse, plus de 500 000 personnes souffrent d’une maladie rare. Le Conseil fédéral a établi un rapport décrivant les conditions qui doivent être remplies pour permettre à ces personnes d’accéder à des soins de santé adéquats.

> Lire le communiqué de presse de l’OFSP

Adhésion à la CIPA

Dès janvier 2021 l’Association SLA Suisse est membre de l’association faîtière « Communauté d’intérêts Proches aidants » (CIPA) .

> Organisations apparentées

Congrès internationale – à Bâle en 2021

Pour la première fois, l’Association SLA Suisse coorganisera ce congrès qui se déroulera du 4 au 10 décembre 2021 à Bâle. Avec cette nouvelle vidéo, l’association invite la communauté internationale de la SLA à venir à Bâle.

Nous vous souhaitons de joyeuses fêtes!

Le secrétariat de l’Association SLA Suisse restera fermé du 24 décembre 2020 au 3 janvier 2021.

À nouveau disponible !

Sanofi informe:
Après avoir été en rupture de stocks depuis quelque temps, RILUTEK® 50 mg, disponible sous forme de comprimés pelliculés (56 pièces), peut de nouveau être obtenu en pharmacie dès le 23.11.20.

> Information

OFSP : Que faire en cas de canicule et de fortes chaleurs ?

Comportement en cas de canicule

Des températures élevées peuvent avoir des effets sur la santé et diminuer les perfor-mances physiques et intellectuelles. Parmi les groupes à risque se trouvent avant tout les personnes âgées, les malades (chroniques), les femmes enceintes, ainsi que les enfants en bas âge. Ils nécessitent une attention accrue et des soins, si nécessaire.

Les recommandations les plus importantes pour se protéger de la chaleur sont :

  • Eviter les activités physiques au plus chaud de la journée
  • Maintenir les habitations et le corps le plus frais possible
  • Boire beaucoup d‘eau (au moins 1.5 litre par jour)
  • Prendre des repas froids, rafraîchissants
  • Compenser la perte de sel pendant et après les activités sportives

En cas de symptômes, comme par exemple un pouls plus élevé, des faiblesses, maux de tête, confusion, vertiges, nausée ou diarrhée, il faut prendre des mesures : étendre la per-sonne concernée et refroidir son corps. Si elle est consciente, lui faire absorber de l’eau fraîche. Si ces mesures n’entraînent pas d’amélioration, il faut rechercher une aide médi-cale.

> Pour plus d’infos de l’OFSP